FIN. L’envisager est une chose, l’écrire une autre

PicMonkey Collage

The End. La fin. Voilà ce qui agite ma tête.

Je vous en parlais mardi, nous sommes vendredi. Je remonte la pente. Doucement mais sûrement !

Mais la fin de quoi au juste ? D’une histoire, c’est certain. D’un amour, d’une amitié, d’un verre, des temps ?

La fin de mes amours se solde par un « ne t’approche plus jamais de moi ». Celle de mes amitiés par des noms d’oiseau assassins, et la promesse de devenir des inconnus. La fin d’un verre en appelle un autre. La fin des temps est… Non, ça, on s’en fiche ! Il paraît qu’on a encore le temps, justement.

Et la fin d’une romance, alors ? C’est un déchirement. Ice ne doit plus m’appartenir, Ice n’est plus mon ami, Ice est remplacé illico par un type aussi sexy.

Voilà. Je viens de finir les corrections du tome 3 d’Above All et comme à chaque fois que j’en termine avec un manuscrit, j’accuse le coup… Je m’en vais me jeter dans les bras des hommes de papier que vous ne connaissez pas encore, pour oublier. Et j’attends février avec impatience pour vous livrer Andreas Van Allen (pieds et poings liés ?), en vous sommant de ne pas me le rendre. Je risque de le garder pour toujours sinon…

Je vous embrasse, en attendant de vous parler de la suite du programme : la semaine prochaine sur la page, le blog, puis dans le Spotlight de Mille et une pages qui m’a invitée à  parler de moi un peu plus personnellement que d’habitude, ce mois-ci. Je les en remercie encore chaleureusement !

Passez un bon weekend ! <3

(Je vous promets, c’est la dernière fois que je vous embête avec cette problématique-là ! Il paraît que les Amazones vivent très bien sans leurs hommes… No comment.)

10 réflexions au sujet de « FIN. L’envisager est une chose, l’écrire une autre »

  1. Emotive je suis en te lisant, lire ce dernier tome d’Above All aura une importance tout autre que la découverte d’un autre tome ! mais une page se tourne, un livre se ferme mais bien d’autres seront à découvrir !
    A toi Batti & tes hommes de papier qui n’en finissent plus de nous faire rêver.
    Bisous

  2. C’est l’envol de ton bébé mais tu sais c’est comme quand on a des enfants on se dit qu’on ne pourra jamais autant les aimer les uns que les autres et puis on s’aperçoit que l’amour ne se divise pas il se multiplie. Ice c’est celui qui t’a révélé, ce sera toujours particulier mais ça n’empêche pas que les prochains seront tout aussi importants et que l’on sera là derrière toi pour en prendre soin. J’ai hâte de voir ce que tu nous réserves car je sais que tu continueras à nous faire rêver 🙂 Et puis au moindre coup de mou tu sais ou je me cache bip moi je serai là. Pleins de bisous ma belle

  3. Autant ce billet m’émeut qu’il m’inquiète aussi je ne sais quoi en penser. En tout cas tes amazones sont avec toi et tes hommes de papier. Je t’envoie tout mon soutien pour cet au revoir qui donne un pincement au coeur même si ça n’est que le commencement d’autre(s) chose(s). Impatiente de voir la suite de ce que tu nous réserve grâce à ta plume magique et tes idées qui nous font rêver. Gros bisous et quoi qu’il arrive tu restera Ice Queen 😉

  4. La fin de l’un pour la naissance d’un autre, je trouve cela plutôt positif. Que tu les quittes pour les faire vivre chez nous (tes lectrices), c’est un beau cadeau et nous t’en remercions.
    Et comme nous sommes des dévoreuses, prépare vite le suivant, car nous allons l’aimer tout autant, c’est certain.

    1. Des « dévoreuses » ! Je note, je note ! Les prochains se préparent en coulisse (car ils seront deux ! Tant qu’à faire !). Merci Smarties ! Sans vous, point d’hommes de papier, point d’histoires rocambolesques. On continue !

  5. Je serais là après la fin et surtout après la fin … pour le nouveau départ ! Mais je suis quand même émue de bientôt voir se terminer le vol d’Ice & Snow … c’est par eux que nous nous sommes connues ^^
    Mais la suite nous réserve encore bien des surprises !!! <3
    Hurricandy à votre service Madame !
    Bisous

Laisser un commentaire