Le cinquième hiver : décollage !

PicsArt_1450736255556

Pour le cinquième été, j’avais fait la rétrospective de mes activités, avec un temps de retard. J’ai annoncé le cinquième automne avec un peu d’avance. Je suis à l’heure pour inaugurer le début du cinquième hiver !

La saison qui s’achève fut encore plus riche en expériences que la précédente.

La sortie du deuxième opus d’Above All a été particulièrement stimulante. Ce tome vous a plu ! J’ai savouré vos retours de lecture, ma plume s’est gorgée de tout ce que vous lui avez livré en protestations, suggestions, et en… – allez, nous sommes entre nous – déclarations d’amour (transmises aux intéressés) ! Merci, pour tout ! Je travaille sur les derniers ajustements du final qui paraîtra en février. Je vous livrerai un extrait plus conséquent dans quelques jours, et vous dévoilerai le titre de ce troisième volume. Pour Noël ?

Ensuite, j’ai fait des rencontres, qui m’ont donné des ailes  et des tas d’idées sur des tas de nouveaux projets. Le vin nourrit mon imagination, alors j’ai bu. Toujours avec modération, mais avec la plus grande régularité. Il a fait naître deux nouvelles héroïnes, et leurs hommes de papier attitrés. Ils n’attendent que moi pour s’aimer.

J’ai aussi beaucoup, beaucoup travaillé sur ce manuscrit écrit d’un trait cet été. Il a changé de visage durant ces mois. La suite est en friches, je me plais à les retourner quand l’envie m’en prend. J’ai été très critique à l’égard de mes textes ces derniers temps, je tire profit de cette versatilité pour prendre plus de plaisir encore dans mes activités.

Est-ce que je vous parle aussi de mes recrues de choc qui lisent ce que je concocte par-dessus mon épaule ? Ces types canons improbables qu’on ne croise que dans les films, dans les rêves et… sur le papier, puisqu’on en est là ! Oui ? Non ? Bon, je les garde pour moi, alors. La saison ne fait que commencer après tout !

Ce fut un bel automne ! Riche en surprises et en sensations fortes. J’attends de voir ce que me réserve le cinquième hiver… Merci d’être fidèles au poste, et au prochain équinoxe !

 

 

12 réflexions au sujet de « Le cinquième hiver : décollage ! »

  1. La dégustation du bon vin donne des ailes, c’est romantique le bon vin, ça ne peut donc qu’inspirer de bonnes idées.
    Pour avancer sur ton prochain texte, tu me diras s’il faut te faire parvenir un Julienas ou un Médoc (en fonction de la saveur de ton héros).

    Après quelques lectures prometteuses mais décevantes d’auteurs français, j’ai vraiment hâte de retrouver ta plume qui elle, me donne bien du plaisir.

    Bonnes fêtes, bon repos (pas trop non plus) et vivement février donc.

    1. C’est exactement ça ! Le vin me fait devenir romantique, ou me transforme en créature un peu lubrique, ça dépend du cru. De l’année, de la provenance, c’est une science sur laquelle je vais me pencher ! Tes mots me font plaisir ! A l’occasion, je peux te glisser des titres de copines, si tu ne les as pas déjà lus, qui font rêver et soupirer ! Bonnes fêtes de fin d’année à toi aussi, et ne t’en fais pas pour le repos, je n’ai jamais réussi à décrocher tout à fait, ce n’est sûrement pas cette année que j’y parviendrai… A bientôt Smarties ! 😉

  2. cette nouvelle saison sera encore meilleure que les précédentes 😉 et toujours autant d’impatience à te lire 🙂 Bonne vacances et bonne fêtes ps: en ce qui concerne « Ces types canons improbables qu’on ne croise que dans les films, dans les rêves et… sur le papier » tu peux en parler et en reparler autant de fois que tu veux ça fait toujours du rêve en plus 😉

    1. Je note Red Sugar, et je ne manquerai pas de vous soumettre de nouveaux candidats ! Le cinquième hiver laisse entrevoir de nouvelles perspectives pour mes Amazones et leurs/mes hommes. Réponse au sixième printemps ! 😉 Merci Red Sugar ! ?

    1. Et puis la aussi le montage photos est tellement représentatif! Du vin rouge de l’imagination et des hommes ?… Avec ça on est productives! Et imaginatives^^

Laisser un commentaire